Résidence; que faire lors d’une séparation?

mardi 19 mai 2015

Résidence; que faire lors d’une séparation?

William s’est séparé de sa conjointe il y a déjà un moment. Il voudrait racheter sa part de la maison qu’ils ont achetée il y a trois ans. Il est donc venu me rencontrer et nous avons évalué sa situation.
Le prix d’achat de la maison il y a 3 ans   250 000$
La mise de fonds donnée par William   10 000$
La mise de fonds donnée par son ex   15 000$
Solde hypothécaire   215 000$
 La valeur marchande de la propriété (établie par un évaluateur)   290 000$
 La Quittance   480$

Note : tous les frais de rénovations et  le paiement hypothécaire ont été faits  à parts égales

Première étape : déterminer le prix de rachat de la part de l’ex-conjointe avec la formule suivante :

(Valeur marchande – Mise de fonds totale- Solde Hypothécaire) / 2 + mise de fonds donnée par l’ex-moitié et – moitié des frais de notaire (quittance)= Prix de rachat

(290 000 $– 25 000 – 215 000 $) /2 +15 000 $ – 240 $ = 39 760$

Dans le cas de William, il faut prendre en considération la situation qui aurait eu lieu s’ils avaient simplement vendu la propriété. On calcule alors les frais du courtier immobilier, la pénalité du prêt hypothécaire. Dans cette situation, l’hypothèque était due pour le renouvellement alors il n’a pas de pénalité à acquitter, et nous avons déterminé la valeur de la propriété en enlevant les frais de courtier immobilier. Je lui ai donc obtenu une hypothèque de 260 000$, ce qui lui permettait de payer en entier l’hypothèque de 215 000$ en plus du montant de 39 760$ nécessaire à la part de son ex-conjointe. Le reste servira à payer les honoraires de son notaire. William s’est séparé et c’est malheureux, mais il est désormais le seul propriétaire de la maison, sans avoir eu à déménager. On va lui souhaiter du bonheur pour le futur. Inscrivez-vous ci-dessus à notre infolettre "Plani-Info" afin de ne rien manquer de notre blogue! N'hésitez pas à partager cet article à vos amis, collègues et famille qui pourraient en avoir besoin.